• Accueil
  • > l’Evangile de la Samaritaine

l’Evangile de la Samaritaine

COMMENTAIRES : 3 è dimanche de Carême - le 24.02.2008 Pour ce dimanche la lecture principale est appelée : l’Evangile de la Samaritaine,Jésus sur le chemin s’arrête au puit pour se désaltérer et demande à une femme de Samarie un peu d’eau… je retiendrai une phrase : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais Celui (Jésus) qui te parle »  « si tu savais »  et  « si tu connaissais »  ces deux mots résument toute notre foi …. Le don de Dieu  et la connaissance de Jésus (le pourquoi de sa Résurrection) sont les deux grands mots qui donnent essentiellement l’espérance à notre foi. Notre âme a soif et cette soif n’est étanchée qu’avec cette « eau vive » que nous signifie et nous apporte le Messie. A ceux qui désespèrent, le Tout Puissant est toujours et constamment  présent. Nous seuls, hommes pêcheurs, par notre indifférence, nous délaissons le seul qui puisse nous secourir. Oui les desseins de Dieu sont insondables – souviens-toi toujours que tout ce que tu penses, là où tu veux aller, ton Créateur t’a précédé(e). IL n’attend que ta prière. A la samaritaine, Jésus provoque, car cette femme ne peut adresser la parole à un inconnu qui plus est : un juif  donc un ennemi – quelques mots du Maître et cette femme court vers les siens annoncer : « J’ai vu le Messie, je lui ai parlé. »  c’est le  premier miracle de ‘’l’eau vive’’  Le deuxième est celui de la compréhension : l’ennemi se fait véritable ami – cette eau vive est le facteur même de la réconciliation : Baptême : l’eau de la naissance – le sacrement de la réconciliation : l’eau purificatrice – le mariage : l’eau de la vie – le sacrement des malades : l’eau  pour la fin du cheminement vers
la Vie – le corps humain est fait quasiment et essentiellement d’eau – mais notre âme a  besoin aussi d’une autre eau : l’eau vive qui nous donne la force d’entrevoir la face cachée de Dieu. 
Combien sommes-nous à envier la place de cette femme samaritaine ; Maître donne moi de cette eau  dont tu me parles ! Combien de fois nous étant détourné du Seigneur, nous avons ressenti cette soif : ce manque indescriptible de vrai bonheur qui se trouve uniquement dans le sein du Seigneur. Ô mon doux Jésus donne moi de ton eau vivifiante. 
Qu’à cette source du bonheur nous soyons les plus nombreux à nous désaltérer dans l’union de nos prières. Asperges me !..Asperge moi Seigneur de cette eau purificatrice, lave moi de mon pêché, rends moi pur afin d’être digne d’entrer dans ta maison pour m’asseoir au banquet du dernier jour. Ô Immaculée Conception, toi que l’on fête en ce cent cinquantième anniversaire de ton apparition à Bernadette Soubirous, aide-nous dans la purification de notre cœur, que cette eau purificatrice du Gave de Lourdes soigne et guérisse tant l’âme que le corps. 

Prions et méditons ensemble.

Laisser un commentaire